Ghazel à l'anglaise

Et si nous tricotions des ghazels à l'anglaise ? 

Une rime à l'envers, une rime à l’endroit. 

Par temps de canicule ils nous tiendraient bien froid 

et nous nous gaverions de maints vers véronèse. 

 

Pour les agrémenter, sûrs de notre bon droit,

nous les pimenterions d'exquises diérèses 

cultivées en plein air quand la lune décroît. 

 

Sous les grands hiatus, nous serions à notre aise, 

adulant l'hémistiche à l'abri du noroît. 

Puis, comme l'an passé chez ce brave Louis Treize,

nous y chevaucherions de fringants palefrois.

 

Et si nous tricotions des ghazels à l'anglaise ?