Tonton Nestor

J’ai retrouvé mon stylographe,

égaré sous le phonographe

au décès de Tonton Nestor,

celui qui n’avait jamais tort.

 

Pour qui se croyait calligraphe

j'ai fait l'emplette chez Castor

d'un album en alligator.

 

En faisant gaffe à l’orthographe,

j’y ai noté cette épitaphe :

« Célèbre auteur de patagrafes

c’était un fieffé soûlographe

et le plus buté des butors. »