Si mal armé

Si mal armé que je puisse être,

avec ma pipe et mon couteau,

pour cotoyer les gendelettres

et taquiner Dame Érato,

 

sur un album, sans me démettre, 

avec des soins de géomètre,

j’ai bien pondu cent-dix octos.

 

Pour qui sait compter c’est fastoche,

et j’avoue y prendre mon pied.

On se fait son petit cinoche

et si le truc n’est pas trop moche

on le couche sur le papier.